Reconversion chez O’clock – Septembre 2018 / Février 2019

Deux ans avant la fin de ma carrière militaire, sachant que je ne souhaitais pas renouveler mon contrat, je me suis intéressée à ma reconversion. Après des années assises derrière un bureau à suivre des procédures et remplir des dossiers, j’avais envie de changer d’univers.

 

Je voulais créer quelque chose.

 

Touchant à quelques loisirs créatifs comme la sculpture, l’univers de la miniature, j’ai cherché à approfondir ces sujets, mais les débouchés étaient trop restreints.

 

J’ai alors cherché un domaine en plein expansion qui pourrait me convenir, et je suis tombée au fil de mes recherches sur le métier de développeur web. J’avais déjà un peu codé dans ma jeunesse, et j’avais adoré la façon dont des lignes de code pouvaient donner vie à des pages vivantes et attractives. Comme je le souhaitais, c’est un métier où l’on peut partir d’une feuille blanche et créer quelque chose d’incroyable.

 

Néanmoins, la localisation des écoles dont la formation était reconnue par l’état et le monde du travail ne jouait pas en ma faveur. La plus proche aurait nécessité plus de 4h de transport par jour, n’ayant pas les moyens de déménager et de me rapprocher du campus.

 

C’est là que l’école O’clock a changé ma vie. Première école de formation en téléprésentielle au métier de développeur web, labellisée grande école du numérique et dont la formation permet de passer le titre professionnel Développeur Web e Web Mobile de niveau III, inscrit au Registre National des Certification Professionnelle. Me former de chez moi, sans le stress des trajets, des bouchons, sans la fatigue de déplacements quotidiens ? C’était le compromis parfait !

 

Pendant ces 5 mois de formation, j’ai appris à manipuler différents langages inhérents au monde internet :

 

J’ai aussi découvert des environnements me permettant de travailler en toute sécurité, stabilité et en équipe, bien que nous soyons dispatché dans tout le pays :

 

Je me suis spécialisée dans WordPress et certaines notions qui le complètent :

 

 

J’ai beaucoup appris pendant ces 5 mois. Durant le dernier mois, nous avons réalisés, en petits groupes, des projets dans une ambiance professionnelle, c’est-à-dire en toute autonomie. Vous pouvez avoir un aperçu de ce projet sur la page Projets en compagnie d’autres projets que j’ai réalisé ou que je réalise depuis.

Marine Nationale – Septembre 2008/ Août 2018

J’ai signé un contrat de 10 ans en septembre 2008. Je voulais travailler dans un environnement atypique, et quoi de mieux que l’armée ?

 

Après une année de formation, me propulsant de secrétaire à spécialiste des systèmes de télécommunication, j’ai occupé un poste d’opérateur informatique, où je m’occupais principalement de la créations des comptes utilisateur sur les différents réseaux, de l’installation des espaces informatiques et de la gestion/location de différents matériels (clé USB, disque dur, vidéoprojecteurs, etc).

 

Je suis ensuite retournée dans un poste administratif en tant qu’adjoint du délégué administratif, en charge des divers dossiers militaires (carrière, soldes, situations individuelles, permissions, etc).

 

J’ai terminé ma carrière à l’accueil du Pôle Social de la Marine à Toulon, me chargeant dont d’accueillir les visiteurs et de les rediriger vers les services adéquats tout en gérant le planning de réservations des bureaux pour les assistances sociales qui recevaient sur place.

Secrétaire Trilingue – Janvier 2007 / Juillet 2008

J’ai passé une grande partie de mon enfance et adolescence en expatriation, où j’ai rapidement pris goût à l’étude des langues étrangères. Naturellement, lors de mes études, je suis restée dans des branches à forte dominantes linguistiques car pour moi, les langues étaient un moyen de s’ouvrir au monde et de communiquer avec le plus de personnes possibles.

 

Après un bac Economique et Social avec comme option Anglais Renforcé et Section Européenne, j’ai donc choisi de faire des études de secrétariat trilingue, au sein du Lycée Choiseul de Tours, de 2004 à 2006. Outre la gestion du pack office, j’y ai perfectionné ma pratique de l’anglais et amélioré celle de l’espagnol.

 

A la suite de ce diplôme, j’ai été embauchée chez Taj, Société d’Avocats (groupe Deloitte) à Neuilly-sur-Seine, à deux pas de la Défense. Pendant 19 mois, j’ai été la secrétaire d’une avocate fiscaliste américaine qui s’occupait des impôts d’américains expatriés en France. En plus de l’accueil téléphonique, j’avais en charge le classement et la mise à jours des dossiers clients.